Je veux fabriquer des visières de protection

Vous habitez dans la région Rhône-Alpes, vous avez à une imprimante 3D et vous souhaitez fabriquer du matériel de protection pour la crise COVID-19, nous avons besoin de vous !

L'objectif du collectif est de coordonner les fabricants/maker et ceux qui ont besoin de visières de protection (personnel soignant, commerçants etc.).

L'engagement des fabricants est bénévole. Il est hors de question de vendre les visières et d'en tirer un profit.

Ce mouvement est né sur le groupe FB : Shields - visieresolidaire - Covid19 - Région Rhône Alpes. Rejoignez le groupe pour se tenir informé et échanger avec les autres membres.

S'inscrire et commencer à produire

Pour répartir les demandes et éviter les doublons, nous avons mis en place une procédure pour avoir une vision d'ensemble de la production sur le territoire Rhône-Alpes.

Le processus pour s'inscrire et produire est détaillé ici :

▶  Processus de production

Comment faire une visière ?

Les visières sont composées des éléments suivants :

  • un bandeau, imprimé sur imprimante 3D
  • une "vitre", faite avec une couverture plastique de reliure comme celle-ci percée avec une perforatrice et avec les angles coupés. L'épaisseur de 200 microns est celle recommandée.
  • un élastique, normalement les modèles sont prévus sans élastique mais selon les morphologies un élastique est nécesaire. Dans ce cas privilégiez des élastiques qui peuvent être désinfectés (par exemple les élastiques qui servent à faire des garrots en hôpital). Et à défaut les élastiques en tissus comme les élastiques à boutonnières mais ceux-ci doivent être renouvelés souvent.
Bandeau à gauche et "vitre" à droite
Elastiques pour garrot à gauche, élastiques à boutonnières à droite

Les modèles

Il existe plusieurs modèles sur internet. Le collectif s'est concentré sur les modèles présentés sur cette page :

Les modèles de visières

Le modèle le plus imprimé est celui appelé "VISIÈRE LÉGÈRE" avec le code produit S2. Il a l'avantage d'utiliser peu de matière et ne nécessite pas d'élastique pour la plupart des utilisateurs. Si besoin il est toujours possible d'en rajouter.

Photo du modèle S2 "VISIÈRE LÉGÈRE"

Le contenu d'un paquet

Pour minimiser les risques de contamination. Il est recommandé d'emballer les visières dans une enveloppe ou un carton fermé dans le cas de grosses commandes.
Ces paquets contiendront :

  • les visières démontées (plus simple pour le transport)
  • Joindre le bon de livraison notice (Téléchargeable ci-dessous)

Questions fréquements posées

Les visières remplacent-elle les masques ?

Non.

Ces visières anti-projection ne protègent - par définition - que contre les projections (postillons, salive, sécrétions, etc). En aucun cas elles ne peuvent remplacer les masques FFP2 ou tout autre type de masque médical homologué. Elles ne viennent qu’en complément de ces masques professionnels et ajoutent une protection supplémentaire, particulièrement pour les yeux.

Elles permettent également d’empêcher - par reflex – de porter ses mains à son visage.

Quelles matières sont autorisées ?

Le PETG pour les bandeaux est le matériaux recommandé pour le milieu hospitalier. Ceux qui peuvent en produire doivent principalement orienter leur production vers les personnels soignants en CHU.

La plupart des fabricants utilisent du PLA pour le bandeau. Ce matériaux à base d'amidon de maïs est plus facile à trouver et passe les méthodes de stérilisation à froid (ne supporte pas les chaleurs supérieur à 60°). Il a été toléré par les premiers CHU de la région avec qui nous avons travaillé.

Comment minimiser les risques de contamination ?

Pendant la production prenez les mesures nécessaires et travaillez avec des gants et des masques.

Lors de la première utilisation, l'utilisateur doit OBLIGATOIREMENT DÉSINFECTER la visière !

Ces visières doivent normalement résister aux pratiques habituelles de stérilisation (eau oxygénée ou eau savonneuse, bain de désinfection, séchage, stérilisation par gaz) à l’exception de toute technique utilisant une chaleur supérieure à 60° C (qui ferait ramollir, voire fondre le plastique).

Des notes recapitulant ces procédures sont disponible dans le bon de livraison notice.

Il est important de préciser que les visières produites n'ont pas les standards des matériels médicaux. C'est une solution de secours qui a été proposée face à l'urgence, soyez transparent avec les personnes que vous fournissez.

Puis-je vendre les visières ?

Ces visières – dont le modèle repose sur un fichier en licence open source - ont été fabriquées sans être soumis à aucune normes et distribuées bénévolement, dans un esprit solidaire afin de pallier au manque de ressources face à l’épidémie de coronavirus. Elles ne peuvent être vendues.

Cependant vous pouvez relayer la cagnotte pour aider à acheter de la matière première.

Des questions supplémentaires ?

Ecrivez à initiative.rhone.alpes@gmail.com ou posez vos questions sur le groupe FB : Shields - visieresolidaire - Covid19 - Région Rhône Alpes.

Les concepteurs, distributeurs, assembleurs de ces visières ne pourront en aucun cas être tenus responsables juridiquement de l’usage qui en est fait, ni des conséquences matérielles ou médicales relatives à cet usage.