Note d'utilisation pour le personnel en CHU

Ces visières anti-projection ne protègent - par définition - que contre les projections (postillons, salive, sécrétions, etc). En aucun cas elles ne peuvent remplacer les masques FFP2 ou tout autre type de masque
médical homologué
. Elles ne viennent qu’en complément de ces masques professionnels et ajoutent une protection supplémentaire. Elles permettent également d’empêcher - par reflex – de porter ses mains à son visage.

Bien que les personnes qui ont imprimé et assemblé ces visières ne présentaient pas de symptômes de coronavirus au moment de leur fabrication, elles doivent être considérées comme suspectes et donc être désinfectées avant toute première utilisation - comme tout autre objet.

Ces visières doivent normalement résister aux pratiques habituelles de stérilisation (eau oxygénée ou eau savonneuse, bain de désinfection, séchage, stérilisation par gaz) à l’exception de toute technique utilisant une chaleur supérieure à 60° C (qui ferait ramollir, voire fondre le plastique).

Le bandeau des visières est imprimé en PLA (ou acide polylactique) principalement composé d’amidon de maïs et le masque-visière est constitué soit d’une feuille transparente de première de couverture de reliure, soit
d’une feuille plastifiée passée à vide dans une plastifieuse (il peut être changé). L’ensemble constitué reste relativement fragile et doit donc être manié avec soin.

Pour les milieux médicalisés, il est recommandé d’utiliser du SURFANIOS qui permettra une décontamination à froid. (Le PLA et la visière A4 transparente passent sans aucun problème en bain et résistent à la corrosivité du produit). Si vous ne possédez pas ce produit l’ENZYMEX peut également convenir.

Merci de suivre le processus de désinfection ci-dessous :

  1. Préparer le bain.
  2. Démonter la visière (le support et la feuille doivent être séparés).
  3. Plonger le support (Bien remuer le support dans le bain pour permettre au produit de bien
    s'imprégner sur la totalité du support) puis, par la suite, plonger la feuille A4 transparente (consigne
    similaire).
  4. Laisser agir dans le bain pendant 20 à 25 minutes.
  5. Sortir le support et la feuille et rincer abondamment à l’eau claire.
  6. Laisser sécher.
  7. Remonter après désinfection complète des mains.
  8. La visière est prête à être réutilisé
Les présentes recommandations de désinfections ne sont en aucun cas validés par des autorités - il s’agitd’un recueil d’informations fonctionnel et testé permettant de désinfecter les équipements de protectionsans les détériorer en vue de pouvoir les réutiliser.

Ces visières – dont le modèle repose sur un fichier en licence open source - ont été fabriquées sans être soumis à aucune normes et distribuées bénévolement, dans un esprit solidaire afin de pallier au manque de ressources face à l’épidémie de coronavirus. Elles ne peuvent être vendues.

N’hésitez pas à nous communiquer toute suggestion, modification, amélioration qui pourrait leur être apportée ainsi que toute demande de visières supplémentaires ou tout autre objet complémentaire que nous
pourrions imprimer en 3D. Il faut approximativement, et selon les équipements et le modèle de visière entre 1h30 et 3h pour imprimer chaque exemplaire. Vous pouvez nous contacter rapidement à l’adresse mail :
initiative.rhone.alpes@gmail.com . Merci de bien préciser la nature de votre email ainsi que, si nécessaire, la description du produit et le nom du maker afin que nos équipes puissent répondre le plus efficacement possible à vos besoins.

Si cela vous est possible, en fonction de votre temps et de votre charge de travail, nous serions heureux de recevoir une photo de ces visières portées dans le cadre de l’utilisation que vous en ferez, afin d’éventuellement publier cette photo sur le compte Facebook de notre groupe. Non seulement cela nous encourage dans notre démarche, mais surtout cette communication favorise le recrutement d’autres producteurs, afin d’augmenter la capacité de production ainsi que le don de matières premières.

Les concepteurs, distributeurs, assembleurs de ces visières ne pourront en aucun cas être tenus responsables juridiquement de l’usage qui en est fait, ni des conséquences matérielles ou médicales relatives à cet usage.